jeudi 16 novembre 2017

Entre mes mains le bonheur se faufile

Auteure : Agnès Martin-Lugand
Editions : Pocket
Genre : Roman
Date de sortie : 2015
Nombre de pages : 288

Quatrième de couverture
Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.
Mon avis


Que dire, que dire à propos de ce livre ? J’ai un peu de mal à me décider. Est-ce que je l’ai aimé ? Est-ce que c’est un coup de cœur ? Déjà, je peux vous dire qu’encore une fois, Agnès Martin-Lugand m’a étonnée. Dans ses romans, il y a toujours un renversement de situation qui vient remettre en question tout ce que l’on pensait depuis le début. L’auteure est très forte à ce niveau. On prévoit un peu ce qui va se passer pour certaines choses et puis, BAM, on s’en prend, on aime ça et on en redemande, c’est magique !

Facebook m'a tuer

Auteurs : Alexandre des Isnards & Thomas Zuber
Editions : Pocket
Genre : Témoignages, Tranches de vie
Date de sortie : avril 2012
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
Couple, amis, famille, travail. Facebook, Google ou Twitter bouleversent notre existence. Au travers de tranches de vies réelles, tantôt drôles, révélatrices ou grinçantes, ce livre dévoile les codes, les normes et les réflexes de la Génération Y. Certains s’y reconnaîtront forcément, d’autres découvriront l’univers désormais quotidien de leurs enfants ou de leurs amis. Portrait d’une époque, c’est aussi un guide de survie en territoire numérique.
Mon avis


En décidant de diminuer un peu ma PAL, je me suis lancée dans ce livre, procuré il y a quelques années et j’ai été agréablement surprise.

Ce livre recense des anecdotes de personnes en lien avec les réseaux sociaux ou la technologie. Il démontre grâce à ses deux auteurs et de manière très convaincante que ces nouveautés ont fini par gangrener nos vies.

dimanche 12 novembre 2017

Quand vous lirez ce livre...

Auteure : Sally Nicholls
Editions : Pocket
Genre : Roman, Jeunesse
Date de sortie : 2010
Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture
Sam aime les dirigeables, les loups et le jeu Warhammer. Il veut être scientifique quand il sera grand. Sam est un garçon de 11 ans comme les autres. Ou presque. Car Sam a une leucémie.
Alors pour savourer chaque moment de son existence, il décide d’écrire un livre. Un journal intime dans lequel il raconte son quotidien et dresse la liste des huit choses qu’il veut faire. Huit rêves à réaliser absolument avant que la maladie ne gagne la partie. Huit souhaits extravagants qui retiennent le jeune garçon sur le chemin de la vie…
Mon avis


Ce livre est dans ma PAL depuis une ÉTERNITÉ (franchement, depuis au moins trois ans) et je l’ai redécouvert en faisant un tri et du rangement dans mes bibliothèques. C’était l’occasion parfaite de diminuer cette Pile à Lire qui ne cesse d’augmenter.

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Editions : Albin Michel
Genre : Récit
Date de sortie : 2001
Nombre de pages : 96

Quatrième de couverture
À Paris, dans les années soixante, Momo, un petit garçon juif de douze ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l’épicier, n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue et l’enfant n’est peut-être pas juif.
Mon avis


Après avoir mis beaucoup de temps à lire mon précédent livre, je voulais me détendre avec une histoire courte et prise à mon propre « piège », j’ai été très touchée par ce livre d’Eric-Emmanuel Schmitt. Il se lit presque comme une nouvelle et nous fait ressentir beaucoup de choses en peu de temps.

Mention particulière

Titre original : Mention particulière
Réalisation : Christophe Campos
Genre : Comédie, Drame
Année : 2017
Durée : 1h34

Synopsis

Laura, 20 ans, est une jeune femme trisomique qui décide de passer son baccalauréat, comme n’importe quelle jeune fille de son âge. Elle va devoir braver les difficultés, les doutes de son entourage et le regard parfois cruel des autres. Jour après jour, épreuve après épreuve, elle va se battre pour obtenir la chance de vivre la vie qu’elle s’est choisie.

Mon analyse


Les téléfilms sur TF1 sont généralement tous les mêmes, il est question de meurtres, de traumatismes d’enfance ou d’enlèvements, cela en devient vite lassant alors quand j’ai vu la bande-annonce de Mention particulière, je n’ai pas hésité.

Déjà parce que cette histoire parle d’un sujet plutôt rare dans les films ou à la télévision, excepté dans des reportages. Le seul qui me vienne à l’esprit est Le Huitième Jour avec Daniel Auteuil et Pascal Duquenne que j’avais adoré étant plus jeune (avec mon frère, on l’avait regardé parce qu’il y avait les musiques de Luis Mariano).

samedi 11 novembre 2017

Une fois dans ma vie

Auteur : Gilles Legardinier
Editions : Flammarion
Genre : Roman
Date de sortie : octobre 2017
Nombre de pages : 432

Quatrième de couverture
Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de l’existence et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre.
Trois façons d’aimer. Aucune ne semble conduire au bonheur.
Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Accrochées à leurs espoirs face aux tempêtes que leur réserve le destin, avec l’énergie et l’imagination propres à celles qui veulent s’en sortir, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts…
Mon avis


Après avoir plus ou moins apprécié Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier, je me suis lancée dans Une fois dans ma vie car il était à la bibliothèque près de chez moi et pour être honnête, j’ai l’impression d’y avoir passée dix ans.

Demain j’arrête ! est un de mes coups de cœur de cette année. J’ai enchaîné avec Complètement cramé ! et Une fois dans ma vie est le quatrième roman de cet auteur que je lis. Il est différent de ceux à la couverture aux chats.

lundi 6 novembre 2017

Ces livres que je n'ai jamais lus... 📚

Depuis quelques temps, je pense à tous ces livres archi connus et ces classiques de la littérature que je n’ai pas lus. Même si pour certains, c’est volontaire, pour d’autres, c’est ce qu’on appelle de la fainéantise. De ce fait, j’ai essayé de répertorier quinze livres et auteurs dont j’ai BEAUCOUUUP entendu parler mais que je n’ai malheureusement (ou pas) JAMAIS lus. Cependant, il ne faut jamais dire jamais !


Cette liste n’a pas d’ordre particulier, ils ont été placés comme ils me sont venus. D’ailleurs, c’est une liste non exhaustive.

📖

Book Haul & Others - Octobre 2017

vintage read GIF by US National Archives

Mis à part un GROS achat vers la fin du mois, pour le reste, j’ai été plutôt raisonnable puisqu’à l’approche des fêtes, on économise un maaaax ! J’ai aussi fait l’achat d’autres livres mais comme ce sont des cadeaux de Noël (que je suis impatiente d’offrir), je ne peux pas vous les montrer…

★★★

dimanche 5 novembre 2017

Stranger Things


season 2 dustin GIF

Titre original : Stranger Things
Réalisation : Matt & Ross Duffer
Année : 2016 – en production
Durée : 17 épisodes de 45 minutes à 1 heure (2 saisons)

Synopsis

A Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Mon analyse


Une connaissance m’a fait découvrir cette série et honnêtement, les premiers épisodes ont été difficiles puisque je ne comprenais rien… Et puis, on finit par s’attacher à tous ces gamins et à attendre avec impatience la saison 2. Merci Netflix !

vendredi 3 novembre 2017

Bilan Défi PKJ d'Octobre #DéfiPKJ


Pour la troisième fois consécutive, je participe au défi des éditions Pocket Jeunesse du mois d’octobre. Les règles sont : relever des défis grâce à nos lectures du mois.

Mon score est de 22 sur 30. Et vous, ça donne quoi ?

mardi 31 octobre 2017

Pétronille

Auteure : Amélie Nothomb
Editions : Albin Michel
Genre : Roman
Date de sortie : 2014
Nombre de pages : 180

Quatrième de couverture
« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »
Mon avis


J’avais trouvé ce livre à Emmaüs il y a quelques temps déjà, c’est un des rares que je n’avais pas lu d’Amélie Nothomb.

Ma mère trouve que notre auteure belge parle très souvent d’alcool, ce que je n’avais pas remarqué… mais dans Pétronille, elle place l’alcool (ou plutôt le champagne) au centre de son œuvre et il est le moteur de l’histoire.

Black Mirror

 jon hamm black mirror white christmas GIF

Titre original : Black Mirror
Réalisation : Charlie Brooker
Année : 2011 - en production
Durée : 13 épisodes de 40 à 90 minutes (3 saisons)

Synopsis

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran...
(Allociné)

Mon analyse


Des amis m’ont fait découvrir cette série en me montrant l’épisode 2 de la saison 2. Il m’a clairement traumatisé mais on en a tellement parlé après son visionnage que cela m’a poussé à regarder la série entière. Par contre, je vous conseille (comme mes amis l’ont fait) d’espacer le visionnage des épisodes parce que cela devient vite traumatisant de les regarder les uns à la suite des autres non stop.